Les clés d’un site web réussi

Vous allez refondre votre site internet/page d’accueil prochainement ou envisagez de le réorganiser? Avant de commencer, voici une liste de questions indispensables à vous poser pour optimiser le résultat. Il s’agit des clés d’un site web réussi :

1. Définissez vos objectifs et cibles

Objectifs de votre site web

De la même manière que pour la mise en place d’une stratégie de communication, toute refonte doit nécessairement répondre à vos objectifs. Voici une liste d’exemples dans le cas où vous êtes une association :

  • Collecte de dons
  • Recrutement d’adhérents
  • Recrutement de bénévoles
  • Recherche de partenaires (média / entreprises, etc.)

Dès cette liste effectuée, hiérarchisez leur ordre de priorité. En fonction de leur hiérarchie, vous commencerez à appréhender quels éléments devront apparaître en priorité.

Ciblage de votre site web

En parallèle de vos objectifs, votre ciblage orientera le discours et les choix graphiques. Attention cependant à vos cibles. De nombreuses associations mettent systématiquement le grand public comme cible principale. Pourtant, le grand public ne peut être une cible : il représente tout le monde.

Cela présente une énorme limite : tout le monde n’est personne de précis à la fois, et à force de vouloir tout le monde, vous obtiendrez n’importe qui. Pourtant, ce que vous souhaitez vraiment c’est : une communauté impliquée qui croit en ce que vous faites, qui est prête à vous financer, à devenir bénévole, et à faire parler de vous.

Pour définir vos cibles, voici les questions à vous poser (suite aux objectifs généraux exposés ci-dessus) :

  • Quel est le groupe de personnes le plus intéressé par votre association ?
  • Dans quelle(s) sphère(s) sociale(s) ce groupe de personnes évolue-t-il ? Ces sphères sociales ont-elles des valeurs ou activités communes ? Si oui lesquelles ?
  • Quels sont les média/supports/individus susceptibles de parler de votre association? Pour quelles raisons ? Existent-ils d’autres média/supports/individus ?

En répondant à ces questions, vos cibles apparaîtront plus précisément, au sein du sacro-saint grand public. Vous discernerez peut-être un groupuscule politique très influant, ou une association étudiante qui serait prête à vous aider. Se sont eux que vous devez cibler, car vous saurez comment vous adresser à eux de manière efficace.

2. Déterminez vos call to action

Dès lors que vos cibles et objectifs sont définis, lister à côté de chaque objectif, le call to action qui permettra à l’internaute de remplir votre objectif. Par exemple :

  • Collecte de dons : bouton « je donne » / formulaire de don simple et efficace
  • Recrutement d’adhérents : mise en place d’un formulaire d’adhésion

Attention cependant, la liste ci-dessus ne signifie pas que vous devez tout mettre en page d’accueil. Gardez à l’esprit qu’il faut prioriser! L’internaute doit comprendre ce qu’on attend de lui et pour y arriver mettez-vous à sa place. Aimeriez-vous arriver sur le site d’une association qui vous demande tout de go de faire un don, d’adhérer et de devenir bénévole ? Il y a peu de chance que la réponse soit oui… en revanche vous aimeriez certainement arriver sur un site qui vous donne une information de qualité, et qui dégage une vision. Cela amène l’internaute à aller plus loin dans le site et augmente ainsi le fameux engagement. Posez-vous constamment ces deux questions : Qu’attendent mes cibles ? Quels sont les sujets qui les intéressent ?

Finalement, pourquoi un internaute aiderait-il mon association plutôt qu’une autre? C’est cette différence sur laquelle vous devez appuyer.

3. Schématisez le parcours utilisateur

Pour orchestrer vos call to action, continuez de vous mettre à la place de l’internaute. Pour cela, la schématisation de son parcours à travers le site sera très utile. Vous devez :

  • Guider votre internaute dans son parcours
  • Interagir avec lui en suscitant des émotions et en engageant le dialogue
  • Fidéliser votre internaute en l’invitant à agir à vos côtés (via la recommandation sociale par exemple)

Cette étape prend du temps mais est essentielle pour définir la pyramide de maslow de votre internaute par rapport à votre association :

  • Les besoins physiologiques : votre association doit parler des besoins essentiels à la vie qu’elle satisfait : vous aidez peut-être une population d’un pays en guerre qui n’a plus accès à l’eau potable?
  • Le besoin de sécurité : votre association aide peut-être à la protection d’un eco-système qui touche directement l’individu ?
  • Le besoin d’appartenance : votre association révèle la dimension sociale de votre internaute qui a besoin de se sentir accepté par le groupe dans lequel il évolue.
  • Le besoin d’estime : votre association veut être reconnu pour ce qu’il fait. Votre association doit le valoriser comme tel, via une newsletter, une soirée dédiée par exemple.
  • Le besoin de s’accomplir : avec votre association, l’internaute peut accomplir une action importante pour lui et surtout pour ses valeurs. Il s’accomplit via l’engagement associatif
The effect of the industrial production of culture on the public sphere